Archives par mot-clé : fabrication unique

L’Etang d’Ô invite Gerg

Le restaurant, L’Étang d’Ô de Villemur sur Tarn m’invite !

L'étang d'ô-1
L’Étang d’Ô, la salle du restaurant

Suite à l’invitation de l’Étang d’Ô et surtout de ses propriétaires Olivier et Sandra Verheecke, j’ai évidement répondu présent !

L’Étang d’Ô
66 avenue du Général Leclerc à
31340 Villemur Sur Tarn
Réservations : Tél. 05 61 09 02 38.

Page Facebook : L’Etang d’Ô

Vous trouverez sur place en plus de la cuisine traditionnelle L'étang d'Ô-3élaborée à partir de produits frais, quelques unes de mes réalisations.

Des Roses, des lampes, des sculptures végétalisées… qui s’intègrent parfaitement dans ce décor naturel.

Une rose sur tige à gagner

Pour l’occasion, je mets en jeu une rose sur tige d’une valeur de 25€ !

Pour la gagner c’est très simple :

  • Il vous suffit de prendre en photo toutes les pièces exposées à l’intérieur et à l’extérieur du restaurant.
  • De faire une copie de la note du repas pris sur place.
  • De me contacter via le formulaire ici (je vous donnerais la marche à suivre)

S’il ne manque rien, c’est gagné !!

Allez, je vous aide, il y a une pièce là :L'étang d'Ô-2Que le ou la meilleur(e) gagne 😉

Lampe de bureau

Lampe de bureau en acier rouillé vernis
Déco recyclage et Pièce unique (signée Gerg)

Encore et toujours une balade dans la nature et de la récupération de matière première. J’ai trouvé au bord du Tarn un vieux tube en acier rongé par la rouille que j’ai nettoyé et soudé sur un rond acier récupéré dans une benne.  Le rond  s’insérait parfaitement dans un vieux moyeu qui m’a servi de pied, lui aussi trouvé au bord du Tarn.

J’ai apposé ma signature après avoir nettoyé, brossé l’assemble et j’ai ensuite vernis le tout.

Sous le pied est collée une feutrine afin de protéger le meuble sur lequel elle sera posée.

DISPONIBLE Prix: 90€

Etagère Biscornue

Étagère en acier rouillé, ciré et caillebotis inox
Déco recyclage et Pièce unique
(signé Gerg)

Tout à commencé un matin lors d’une balade au bord du Tarn. Mes yeux sont tombés sur un morceau de fer complètement rouillé enfouie en partie dans la terre. Après avoir essayé à plusieurs reprise de sortir cette matière du sol, j’ai bien dû me rendre à l’évidence : il me fallait des outils pour venir au bout de cette peine. Je suis rentré à la maison avec déjà une idée en tête: faire un pied de lampe !

Retour le lendemain avec une pioche et une bêche pour enfin déterrer mon butin 🙂

Résultat, beaucoup plus de matière que je n’avais imaginé.

  A ce stade il me restait à nettoyer à l’aide de brosses métalliques et de façonner ce fameux pied de lampe que j’avais en tête. Mais pourquoi faire un pied de lampe alors que j’avais assez de matière pour faire une création plus grande et plus imposante !

En cherchant dans mon fourbi, j’ai retrouvé des chutes de caillebotis inox d’un chantier que j’avais fait quelques années avant. Je me suis donc mis en tête de faire une étagère.

Après avoir nettoyé, « modelé », plié, redressé, coupé, j’ai assemblé grâce à une soudure à l’arc, trois pieds qui servent de squelette à l’étagère.

Après la structure en ronds acier terminé, j’ai pris les mesures pour fabriquer 3 étagères avec les caillebotis inox.

Je ne pouvais malheureusement pas fixer directement les caillebotis sur le squelette car très coupant et cela n’aurait pas été très solide. Il me fallait les border sur les 3 côtés.

J’ai donc encore une fois cherché dans ce que j’avais et j’ai fini par trouver des veilles fenêtres en acier peint sur lesquelles il y avait des par-closes en « u ». J’ai partiellement poncé les par-closes pour laisser place à un aspect vieilli et j’ai bordé chaque étagère.

Le plus dur a été de souder les étagères de niveau sur le squelette tout tordu.

J’ai ensuite fabriqué les pieds en forme de gouttes d’eau que j’ai taillé dans un plat inox de 10 mm d’épaisseur.

Pièce Unique DISPONIBLE

Livraison possible (me contacter directement via le formulaire ici)

PRIX 380€

Table Basse

Table Basse en acier rouillé ciré, inox brossé et verre
Déco recyclage et Pièce unique (signée Gerg)

Tout a commencé avec un « U » en acier trouvé au bord d’une rivière: Le Tarn suite à une session de nettoyage nature

  J’ai passé 4 heures à nettoyer cette pièce de métal à l’aide d’un burin, de brosses métalliques et de laine d’acier.

Ma première idée était de fabriquer un banc avec une petite armoire à chaussures dessous. Il s’est avéré que je n’avais pas assez de hauteur pour insérer le meuble dessous.

Cette idée de banc s’est transformée en table basse. Au départ j’ai fixé un plateau en pin avec une petite tablette, également en pin, sous le plateau pour y poser les télécommandes tv…

Je n’étais pas du tout satisfait du résultat, une table basse étant faite pour être au sol, on ne voyais que les 2 extrémités du « U » en acier .

Après avoir mis cette création de coté quelques semaines, j’ai décidé de la refaire intégralement pour mettre en valeur la pièce principale qui m’avait pris tant de temps à nettoyer.

L’objectif était d’éliminer la structure en cornière horrible qui soutenait le plateau en pin. Après cet objectif rempli j’ai remplacé le bois par une plaque de verre qui laissait totalement vue sur le « U » qui est la pièce principale de cette création.

Le résultat n’est pas mal du tout, je suis aujourd’hui satisfait de ma fabrication 😉

DISPONIBLE
contactez moi

 

Cette table basse servant pour mon usage personnel depuis quelques années a le verre rayé, il sera donc changé et neuf à la vente.

PRIX 420€

Les frais de port sont à définir, si cette création vous intéresse n’hésitez pas à me contacter ici cela ne coûte rien !

Composition bois

Cette semaine j’ai eu envie de faire une composition bois. J’avais stocké depuis longtemps un joli bout de bois trouvé au bord du Tarn qui m’inspirait. J’ai décidé de lui redonner la vie.

Composition bois J’ai creusé quelques trous à l’aide d’une scie cloche et de ciseaux à bois, non sans mal. J’ai ensuite étanché ces trous avec un vieux morceau de goudron que j’ai fait fondre avec un chalumeau Camping-gaz dans une boite de conserve. A l’aide d’un vieux pinceau j’ai ensuite badigeonné les trous de goudron chaud (devenu liquide). Après séchage du goudron, j’ai fixé le bout de bois sur un support en acier (de récupération) que j’ai percé.

J’ai rempli les trous de Sphaigne du Chili puis végétalisé avec des boutures de Chlorophytum, tout en haut du morceau de bois j’ai inséré un Dracéna pour donner une impression de grand palmier.

Pour l’arrosage, une seringue ou un pulvérisateur suffiront.

 

Création recyclage

La création recyclage est sans aucun doute ce qui me plait le plus. J’ai quitté le schéma traditionnel du « je me lève le matin pour aller gagner ma vie à n’importe quel prix » pour « je me lève le matin pour faire ce que j’aime dans le maximum de respect environnemental » 🙂

Mur végétal
Rocaille verticale

Je privilégie les promenades dans les coins de nature pas tout à fait vierges. Les endroit où l’on trouve des choses qui n’ont rien à faire là.

J’aime nettoyer les endroits qui pourraient être magnifiques si l’on n’y trouvait pas toutes sortes d’objets qui polluent souvent visuellement et parfois chimiquement. Je ramasse la ferraille, le plastique, le verre… En clair j’aime rendre l’utile à l’agréable.

Ci-contre, j’ai réalisé cette rocaille verticale avec une tôle trouvée au bord du Tarn (à moitié enterrée). Celle-ci est toujours en ma possession, pour plus d’infos contactez-moi par ici.

Pour le plastique comme les poches plastiques… (matériaux que je ne sais pas recycler car ils ne m’inspirent pas) cela part à la poubelle ou au recyclage industriel pour ce qui est recyclable: bidons, bouteilles…
Pour le métal (la ferraille) c’est une toute autre histoire, celle-ci m’inspire beaucoup plus, je la stocke et trouve toujours une idée d’où  sortira une création recyclage.

Les créations recyclages que je fabrique ont dans 90 % des cas une utilité, en plus d’être décorative. Je n’apprécie pas de fabriquer un objet que l’on posera quelque part pour qu’il prenne la poussière. Je pense que quelque chose de beau doit aussi être utile.

J’essaie souvent de réintroduire la végétation dans mes fabrications car la matière première que j’utilise, la ferraille, vient la plupart du temps de milieux végétaux.

Quoi de plus utile que de végétaliser ?

N’est-ce pas les végétaux qui nous font vivre ?